Brexit : et maintenant ?

Oliver StocktonÉcrit par Oliver Stockton, directeur général, CILS

 

 

Rien ne change dans notre façon de répondre à vos besoins en matière d’étiquetage

Depuis son départ de l’Union Européenne, le Royaume-Uni est entré dans une période de transition qui devrait durer jusqu’à la fin de l’année 2020, tandis que des négociations auront lieu pour établir un nouvel accord commercial.

Les règles en vigueur relatives aux échanges, aux déplacements et au commerce entre le Royaume-Uni et l'UE restent applicables pendant la période de transition.

De nouvelles règles prendront effet le 1er janvier 2021, à moins qu’une prolongation ne soit négociée.

Nous avons mis en place des plans d’urgence

En prévision de la sortie du Royaume-Uni de l’UE, nous avons mis en place un certain nombre de plans d’urgence, parmi lesquels l’augmentation significative de tous les stocks de composants de nos produits. Nous serons ainsi préparés à toutes les éventualités, y compris une possible sortie « sans accord ».

Nous nous réjouissons de ne pas avoir eu besoin d’appliquer ces plans d’urgence ; cependant, le Royaume-Uni est encore en phase de transition, et l’avenir de ses relations commerciales avec l’UE reste indéterminé.

De nombreuses issues de négociation sont possibles, y compris celle d’un départ « sans accord ». Jusqu’à nouvel ordre, la vigilance est donc de mise.

Afin de rester ouverts à toute éventualité, nous faisons preuve de flexibilité et continuons à suivre de près les négociations commerciales.

Vous pouvez compter sur notre équipe, entièrement à votre service

Nous avons récemment lancé un programme de recrutement stratégique visant à renforcer et développer notre service client, qui saura s’adapter à tous les scénarios d’échanges commerciaux.

Cela nous permettra de répondre au mieux à tous les besoins de nos clients et prendre en charge toute tâche administrative supplémentaire, dans le cas où aucun accord commercial ne serait conclu.

CILS International possède déjà un numéro EORI scheme (GB 435 9715 25 000) pour les exportateurs. Nous ne pensons donc pas qu’un changement de certification sera nécessaire pour nos produits si l’issue commerciale venait à les traiter comme des exportations du Royaume-Uni vers l'UE.

Nos systèmes ont été mis à niveau

Nous entretenons une relation solide et de longue date avec UPS, notre partenaire logistique.

Dans le cadre de notre préparation, nous avons mis à niveau nos systèmes européens d'expédition et de facturation afin que, dans le cas où un futur accord commercial ne serait pas conclu, nos expéditions européennes soient au diapason de nos exportations internationales actuelles. Notons aussi que la majorité de nos marchandises sont expédiées vers l'UE par voie aérienne : de ce fait, nous n’aurions pas de retard à prévoir aux ports de ferry.

Nous nous engageons en outre à investir sans relâche dans la recherche, le développement et l'innovation de nos services d’étiquetage, afin d’atteindre les objectifs commerciaux ambitieux que nous nous sommes fixés.

Comme vous l'avez peut-être déjà lu dans notre article précédent, « Plus près de nos clients », nous avons investi dans de nouveaux locaux à Paris et à Francfort dans le cadre de notre stratégie européenne. Cela nous permettra de renforcer l’assistance client au niveau local en Europe.

Nous sommes préparés à toutes les éventualités quant au futur des relations commerciales avec l'UE. À notre connaissance, rien ne devrait donc affecter le service de qualité que nous fournissons à nos clients.

Si vous avez des questions supplémentaires, n’hésitez pas à contacter votre chargé de compte, qui se fera un plaisir d’y répondre.