Étiquetage à codes - barres : fondamentaux

L'introduction des codes-barres et de l'identification automatique et capture de données (AIDC) a révolutionné notre façon de référencer et d'assurer le suivi et la traçabilité des stocks dans tous les secteurs industriels – et le laboratoire clinique ne fait pas exception. Les étiquettes à codes-barres s'appliquent quasiment sur n'importe quelle surface, ce qui accroît de manière fabuleuse la vitesse et la fiabilité du référencement des produits chimiques, des spécimens, des échantillons et des patients.

Qu'est-ce qu'un code-barres?

Un code-barres est tout simplement un motif lisible par un ordinateur et qui contient des données sur le produit auquel il est associé. Il peut s'agir d'un code-barres linéaire qui formalise l'information sous une série de lignes parallèles, ou d'un code 2D qui utilise une grille faites de carrés, rectangles, points ou hexagones. Dans les deux cas, lorsque cette information est demandée, les marques - et les vides entre elles – peuvent être « lues » par un scanner ou un imageur qui envoie ensuite les données décodées à votre système informatique. 

Carnets d'essais cliniques avec codes 2D

Pourquoi utiliser des étiquettes à codes - barres durables dans mon laboratoire?

L'automatisation de vos procédés avec des étiquettes à codes-barres accroît votre productivité de manière exponentielle, en accélérant l'enregistrement des données et en réduisant considérablement les risques d'erreurs causées par une écriture difficile à déchiffrer ou une lecture erronée.

Contrairement à l'écriture manuscrite, les codes-barres imprimés sur l'étiquette adaptée ne seront pas effacés ou brouillés par les procédés de laboratoire agressifs comme les bains d'eau, les manipulations et les frottements, les tampons à l'alcool et les expositions aux solvants. Un matériau d'étiquetage résistant permettra également de coller durablement les données sur les microlames, tubes de prélèvement sanguin, microflacons, etc. pendant un stockage prolongé au congélateur et un transit par le froid (où la majorité des étiquettes généralement se décolle).

 Quel type de code-barres et d'étiquette dois-je utiliser?

La première étape consiste à réfléchir à l'espace disponible sur le matériel ainsi qu'aux informations qui devront obligatoirement figurer sur l'étiquette. Si votre matériel est particulièrement petit (microflacon ou tube centrifuge), vous opterez éventuellement pour une paire d'étiquettes « bouchon et tube ». Un code 2D sur le couvercle peut être rapidement lu par le scanner (vous n'avez pas besoin de sortir le tube de son casier) et des informations supplémentaires peuvent figurer sur une étiquette plus grande collée sur le côté du conteneur.

En matière de codes-barres linéaires, la symbologie la plus courante est le Code 128 car son format haute densité peut enregistrer un grand nombre de caractères alphanumériques sur une zone relativement restreinte. Par ailleurs, le Code 128 répond à la norme ISO/IEC 15417:2007, pour les laboratoires soumis à ces normes.


Code-barres linéaire - symbologie du Code 128

Les codes-barres 2D sont tout indiqués lorsque l'espace est un facteur essentiel. Dans ce cas, la matrice de données ou code QR est le format souvent choisi, un symbole de matrice de données pouvant contenir jusqu'à 2 335 caractères alphanumériques. Toutefois, la lecture de ces codes-barres exige un scanner plus sophistiqué.


Code 2D - Symbologie d'un code QR

Comment puis-je commencer à coder mes échantillons et spécimens?

Si vous avez déjà accès à un logiciel de création d'étiquettes et une imprimante à transfert thermique (fortement recommandée pour la durabilité des codes-barres), réaliser l'impression en interne peut être une solution économique. Toutefois, externaliser l'impression de vos étiquettes peut vous faire gagner beaucoup de temps (et éliminer les frustrations) et, si vous n'avez pas encore de solution d'impression, vous économisez l'investissement nécessaire. Tout ceci, allié à l'avantage de recevoir des étiquettes durables prêtes à l'emploi et ayant passé un contrôle-qualité, constitue une solution digne d'être étudiée. 


Microflacons comportant des étiquettes bouchon - tube

N'oubliez pas que la clarté du code-barres est la condition essentielle pour que le scanner le lise rapidement. Ainsi, si vous décidez d'imprimer vous-même vos étiquettes, gardez à l'esprit les informations suivantes :

  • L'impression par transfert thermique peut offrir une durée de vie plus longue que l'impression laser, à condition que le matériau de l'étiquette soit parfaitement adapté au ruban de l'imprimante.
  • Une impression à 300 dpi ou plus produit des codes-barres nets, notamment sur les étiquettes de petite taille.
  • Une impression faiblement contrastée ou comportant des vides peut entraver la lisibilité de votre code-barres. Pour éviter ce problème, entretenez correctement votre imprimante.
  • Pensez à inclure un élément lisible par l'homme comme solution de secours si le scanner ne parvient pas à lire le code-barres.

 


Codes-barres linéaires sur microlames

L'étiquette à codes-barres est un outil extrêmement performant dans l'identification des échantillons car elle améliore l'efficacité de vos procédés, protège vos données importantes et réduit le risque d'erreur humaine.

Pour savoir combien il est facile d'adopter les codes-barres, ou comment améliorer votre système d'étiquetage à codes-barres existant, contactez le Centre technologique de CILS au 01903 219000, par e-mail ou complétez le formulaire de contact. Leurs experts en étiquetage seront ravis de répondre à toutes vos questions sur les étiquettes durables, les étiquettes pré-imprimées, les logiciels ou l'impression à transfert thermique.